Médical

La fabrication additive dans l'industrie médicale

L'impression 3D révolutionne l'industrie médicale par tous les aspects de la technologie disponible. Plus précisément, Miller 3D le partenaire 3D Systems fait des progrès significatifs avec ses applications dans les prothèses, les implants, et plus encore ! En proposant des matériaux biocompatibles et des matériaux pouvant être désinfectés à l'autoclave, l'entreprise est un leader du secteur pour ces applications médicales.

Par exemple, un chirurgien a créé un implant chirurgical avec FDA autorisé par VSP Orthopaedics, qui est un solution personnalisé pour des cas uniques. Le cas du patient présentait un défi intéressant car l'implant devait combattre une déformation due à un matériel antérieur dans la cheville.

Bras prothétique imprimé en 3D

Exemples d'impression 3D dans l'industrie médicale

  1. Modèles chirurgicaux spécifiques aux patients : Les modèles anatomiques imprimés en 3D à partir des données de numérisation du patient sont de plus en plus utiles pour des applications personnalisées et précises. Les cas de l'industrie médicale sont de plus en plus complexes et l'efficacité de la programmation des salles d'opération devient de plus en plus importante. Par conséquent, les cas de routine peuvent bénéficier de modèles de référence visuels et tactiles pour améliorer la compréhension et la communication au sein des équipes du bloc opératoire et avec les patients. Les professionnels de la santé, les hôpitaux et les organismes de recherche du monde entier utilisent des modèles anatomiques imprimés en 3D pour la planification préopératoire, la visualisation peropératoire et le dimensionnement ou le pré-ajustement des équipements médicaux pour tous les types de procédures chirurgicales.
  2. Nouveaux dispositifs et instruments médicaux : De nombreux fabricants d'outils médicaux ont adopté la technologie d'impression 3D pour produire de tout nouveaux dispositifs médicaux et instruments chirurgicaux en raison du faible coût, de la facilité d'utilisation et de l'offre de matériaux de qualité médicale.
  3. Des prothèses abordables : Chaque année, des centaines de milliers de personnes perdent un membre, mais seule une fraction d'entre elles a accès à une prothèse. En outre, les prothèses simples ne sont disponibles qu'en quelques tailles, et il est traditionnellement impossible de les personnaliser. L'alternative consiste en des dispositifs bioniques sur mesure conçus pour imiter les mouvements et les prises des vrais membres. Cependant, ces dispositifs sont traditionnellement si chers qu'ils ne sont accessibles qu'aux patients bénéficiant de la meilleure assurance maladie dans les pays développés. Cette situation affecte particulièrement les prothèses destinées aux enfants. La fabrication additive est un formidable outil solution car les prothésistes peuvent profiter de la conception freedom pour atténuer ces obstacles financiers élevés au traitement. Ces applications stimulent la production de prothèses afin de permettre aux patients d'obtenir une prothèse conçue sur mesure et bien adaptée à leurs besoins pour un prix beaucoup plus abordable.
Deux doigts tenant une lame bioprintée

4. Semelles et orthèses correctrices : Les orthèses sur mesure sont souvent inaccessibles en raison de leur coût élevé et de leur long délai de production. Avec l'impression 3D, ce n'est plus le cas. En utilisant les fonctions de personnalisation, de production rapide et de réduction des prix, les kinésithérapeutes sont désormais en mesure d'introduire un nouveau flux de travail pour des orthèses cheville-pied (AFO) accessibles.
5. Bioprinting, ingénierie tissulaire, organes imprimés en 3D et au-delà : Les chercheurs dans les domaines de la bio-impression et de l'ingénierie tissulaire travaillent à la création de tissus, de vaisseaux sanguins et d'organes à la demande grâce à la technologie de fabrication additive. La bio-impression 3D fait référence à l'utilisation de procédés de fabrication additive à l'adresse deposit pour créer des structures semblables à des tissus qui peuvent être utilisées dans le domaine médical. L'ingénierie tissulaire fait référence aux diverses technologies en évolution, y compris la bio-impression, qui permettent de cultiver en laboratoire des tissus et des organes de remplacement destinés à être utilisés dans le traitement des blessures et des maladies. Il s'agit de diriger la croissance cellulaire de manière à former le tissu requis. Les médecins et les ingénieurs s'efforcent de cultiver des cellules vivantes sur un échafaudage en laboratoire qui fournit un modèle de la forme, de la taille et de la géométrie requises pour l'impression en 3D. Par exemple, une structure tubulaire est nécessaire pour créer un vaisseau sanguin pour un patient souffrant de maladies cardiovasculaires. Les cellules se multiplient et recouvrent l'échafaudage, dont elles prennent la forme. L'échafaudage se désagrège ensuite progressivement, laissant les cellules vivantes disposées selon la forme du tissu cible, qui est cultivé dans un bioréacteur, une chambre qui contient le tissu en développement et peut reproduire l'environnement interne du corps, pour acquérir les performances mécaniques et biologiques du tissu organique.